J+ 30 : Départ aux aurores vers Hiroshima avec le Shinkansen. Deux heures après, nous arrivons à destination. On passe par le centre touristique pour récupérer le plan de la ville, puis sur les conseils de la dame, on attrape le bus touristique dont les trajets sont compris avec notre JR pass.

La ville d’Hiroshima avait été détruite par la première bombe nucléaire mondiale.

On arrive au fameux dôme de Genbaku, ou le mémorial de la paix d’Hiroshima ou encore le dôme de la Bombe Atomique, qui était à l’origine le Palais d’exposition industrielle du département de Hiroshima. Son nom provient du terme japonais « genbaku » signifiant « bombe atomique ».  En effet, c’est l’un des seuls bâtiments de l’épicentre qui soit encore debout après le largage de la bombe le 6 août 1945. Quand on voit ce que la ville était devenue après les événements tragiques, c’est impressionnant de voir ce bâtiment encore debout… Du coup, les japonais l’entretiennent régulièrement et font meme des travaux pour le maintenir en état.

Hiroshima Hiroshima

On commence par visiter le “Mémorial national pour la paix dédié aux victimes du bombardement nucléaire”, inauguré en Août 2002 afin que le pays paye son tribut auprès des victimes, de témoigner de l’horreur de la bombe atomique, d’œuvrer pour la paix dans le monde et de léguer le témoignages des survivants aux générations futures. À l’intérieur, on peut découvrir le Hiroshima d’après bombardement atomique, le deuil silencieux des survivants, ainsi que réfléchir à la paix. Les journaux des survivants et leurs témoignages filmés sont consultables, on peut également découvrir leurs noms et leurs photographies. De plus, des séances de lecture de ces témoignages et poèmes sont organisées. En assistant aux lectures sur place, on peut ressentir de façon précise leurs émotions.

On visite ensuite le musée du mémorial pour la paix d’Hiroshima qui s’attache à faire vivre le souvenir des horreurs corollaires du bombardement. L’Histoire est rappelée de manière synthétique avec un peu de vulgarisation scientifique pour faire passer son message très clairement : une telle horreur ne doit pas se reproduire, et toutes les nations du monde doivent se dénucléariser.

Un peu plus loin, le parc mémorial de la paix d’Hiroshima. Ouvert le 1er avril 1954, il fut créé par l’architecte Kenzo Tange afin de commémorer les victimes du bombardement. De nombreux bâtiments ont été construits en souvenir de l’attaque et dans l’espoir d’une paix durable, comme le cénotaphe ci-dessous qui constitue un axe avec le dôme de Genbaku. Voulant protéger l’âme des défunts des averses, la partie haute est conçue selon le modèle des toits Haniwa. Sur le monument est inscrit: « Reposez-vous tranquillement, nous ne referons pas les erreurs du passé » et sur la partie centrale en pierre sont inscrits les noms de toutes les victimes japonaises ou étrangères.

Pas très visible sur la photo, mais entre le cénotaphe et le dôme, il y a un autre monument représentant deux mains jointes au niveau des poignets, et au centre de ces dernières, une flamme qui fut allumée le 1er août 1964 et qui symbolise la lutte contre le nucléaire militaire. Elle brûlera en effet jusqu’à ce que toute « forme d’arme nucléaire soit éradiquée ».

Hiroshima

Ensuite, on prend le métro puis le ferry (toujours inclus avec notre pass JR) pour l’île de Miyajima. Des cerfs en liberté viennent nous accueillir 🙂

Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima

Le sanctuaire Itsukushima, 1ère attraction touristique de l’île et site inscrit au Patrimoine Culturel Mondial, ce sanctuaire shinto flottant sur l’eau, raconte plus de 1400 ans d’Histoire du Japon. Cette structure à l’architecture raffinée de l’époque Heian, laquée d’un rouge vermillon flamboyant contraste sublimement avec le bleu intense de la mer et le vert profond des forêts primitives du Mont Misen.

Hiroshima Hiroshima

Ci-dessous, le grand Torii flottant, portail shinto qui symbolise la frontière entre monde profane et monde sacré. (L’île même de Miyajima était autrefois considérée comme divinité dans son intégralité).

Hiroshima

Le temple Daisho-in

Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima

Dégustation d’huîtres grillées avec une petite sauce aux piments, nos premières de l’année lol, succulentes!

Hiroshima

La Pagode à 5 étages (Gojunoto) fut à l’origine construite en 1407 et restaurée en 1533. Elle est principalement dédiée au Bouddha de la Guérison ainsi qu’à ses disciples Fugen et Monju.

Hiroshima Hiroshima Hiroshima Hiroshima

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s